Les petites îles grecques adoptent lentement les énergies renouvelables

Après Tilos et Astypaléa, c’est au tour de Chalki de se diriger vers l’autonomie énergétique d’origine renouvelable. Si le gouvernement pousse ces projets, souvent financés par l’Europe, quelque 220 îles restent à convertir aux énergies non fossiles.
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *