Olaf Scholz, ce «chancelier fantôme» empêtré dans la guerre en Ukraine

RÉCIT – Le dirigeant allemand, auquel on reproche de ne pas avoir de ligne de conduite, vient d’accepter, sous la pression, de livrer des armes à Kiev.
Le Figaro – International : Actualité internationale en direct

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.