Le Phnom, bastion face à la folie des Khmers rouges

HÔTELS DE GUERRE (5/6) – Situé à 20 kilomètres du front, le palace était le refuge des correspondants de guerre. Jusqu’à la chute de la capitale du Cambodge aux mains des Khmers rouges.
Le Figaro – International : Actualité internationale en direct

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.