Irlande et Estonie rejoignent l’accord mondial historique de réforme de la fiscalité

Pour parvenir à un compromis, le texte parle désormais d’un impôt sur les sociétés au taux effectif minimum de 15 %, et non plus d’« au moins 15 % ». La signature de la Hongrie est désormais attendue.
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *