Pour Boris Cyrulnik, «à l’âge adulte, les enfants les plus affectés par la pandémie souffriront de dépression chronique»

VU D’AILLEURS – Le neuropsychiatre français, fils de Juifs ayant perdu la vie durant l’Holocauste, scientifique et vulgarisateur, est à la base de la notion de «résilience». Dans un livre récent, il affirme que l’environnement sculpte le cerveau.
Le Figaro – International : Actualité internationale en direct

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *