Au Bénin, « le Professeur » Joël Aïvo face à ses juges

Le célèbre constitutionnaliste, opposant au président Patrice Talon lors de la dernière présidentielle, est jugé le 15 juillet pour « blanchiment et atteinte à la sûreté de l’Etat ».
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.