L’ADN d’un ancien policier et gendarme qui s’est suicidé correspond à celui découvert sur les scènes de crime du « Grêlé »

Cet homme de 59 ans aurait laissé derrière lui une lettre dans laquelle il affirme être l’individu soupçonné d’avoir commis six viols et quatre assassinats entre 1983 et 1994.
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *