Guillaume Tabard: «Marine Le Pen, du recul à la résistance; et au rebond?»

CONTRE-POINT – Jugée moins transgressive qu’Éric Zemmour, considérée moins capable que Valérie Pécresse de battre le président sortant, elle aurait pu basculer dans le camp des candidatures inutiles ou caduques. Mais si Marine Le Pen a reculé, elle ne s’est pas effondrée.
Le Figaro – Politique – L’actualité du gouvernement et de l’opposition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *