Matières premières : « Le poulet ne veut pas se faire plumer par l’inflation »

Alors que les négociations débutent avec la distribution, les industriels font valoir la hausse du coût des céréales et le coup de chaud sur les prix du gaz, des emballages et des transports pour demander à vendre plus cher leurs volailles.
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *