Dernière visite d’Angela Merkel en Grèce, un pays toujours marqué par des années d’austérité

Entre 2010 et 2018, la chancelière allemande a porté la politique européenne exigeant coupes budgétaires et hausses d’impôts pour réduire les déficits. Des années plus tard, elle confie que c’était « le moment le plus difficile de son mandat ».
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.