Séminaire gouvernemental : Philippe assume la boulimie de réformes

« Cette petite musique lancinante autour du trop de réformes tue la réforme, ça devient franchement pénible. On bosse et les Français nous ont élus pour ça », s’agace un ministre. Garder le cap, maintenir…
Le Parisien – Politique

Étiquettes : , , , , ,
Previous Post

Bientôt une crèche et des bébés à l’Assemblée nationale

Next Post

Législatives partielles : en Haute-Garonne, le PS écrase LREM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *