Macron a choisi le château de Villers-Cotterêts pour la future «Cité de la Francophonie»

Un logis royal, un peu laissé à l’abandon, à une heure de Paris. Érigé sous l’impulsion de François Ier, au XVIe siècle, le château de Villers-Cotterêts (Aisne) a, au fil des siècles, perdu de son lustre….
Le Parisien – Politique

Étiquettes : , , , , , , ,
Previous Post

Le fisc s’intéresse de près aux députés et sénateurs

Next Post

Français de Daech : le procureur Molins questionne le Quai d’Orsay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *