L’affaire Benalla réunit la gauche le temps d’une motion de censure

C’est l’un des « effets collatéraux » de l’affaire Benalla : la réunion des gauches… en tout cas sur le papier. En l’occurrence, celui de la motion de censure, signée par Jean-Luc Mélenchon, le leader…
Le Parisien – Politique

Étiquettes : , , , , , , ,
Previous Post

L’affaire Benalla bouscule l’agenda des députés

Next Post

Une deuxième enquête vise Benalla, une nouvelle vidéo fragilise sa défense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *