Jacques Mézard, ministre critiqué… mais «serein»

Jacques Mézard débarque à Grigny, comme il traverse la dalle quasi déserte du Parc-aux-Lièvres à Evry ou quitte la régie interquartiers des Tarterêts de Corbeil : le pas tranquille. Une visite en Essonne…
Le Parisien – Politique

Étiquettes : , , , , ,
Previous Post

Carles Puigdemont, un hôte embarrassant pour la Belgique

Next Post

Remaniement : spéculations et manipulations vont bon train

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *