Des effigies pendues et brûlées, un rituel contestataire qui traverse les siècles

Samedi se tenait à Paris la Fête à Macron, au cours de laquelle plusieurs effigies — notamment un pantin attaché à une potence — du président ont été tournées en ridicule. Au moins n’ont-ils pas été molestés,…
Le Parisien – Politique

Étiquettes : , , , , , ,
Previous Post

Foot – CM – Coupe du monde : Tim Cahill parmi les 32 joueurs australiens présélectionnés

Next Post

Brice Teinturier : «Macron crée majoritairement de la fierté, mais…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *