« Wuhan, épicentre du coronavirus, est un lieu très sensible politiquement »

L’anthropologue Frédéric Keck décrit, dans un entretien au « Monde », la singularité historique et sanitaire de la deuxième plus grande ville du centre de la Chine, où est apparu le coronavirus 2019-nCoV.
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Previous Post

« Il n’y avait pas vraiment d’autre solution » : de la diffusion des photos intimes au renoncement de Benjamin Griveaux

Next Post

Foot – L1 – Lyon – Bruno Guimaraes, futur joueur de l’OL : « Juninho m’a dit qu’il ferait de moi le meilleur milieu du monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *