En Irlande du Nord, la mort d’une journaliste ravive le spectre de la guerre civile

Des groupes paramilitaires dissidents, dont la nouvelle IRA, demeurent actifs. Mais si la situation politique est compliquée par le Brexit, la violence reste limitée.
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Étiquettes : , , , , , , , ,
Previous Post

En trois jours, Notre-Dame a reçu plus de dons que les 10 plus grandes œuvres caritatives en un an

Next Post

Les violences policières contre les « gilets jaunes », le tabou du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *