Canards dans les rues de Paris, coyotes à San Francisco : « On remarque des espèces que l’on ne voyait pas »

Le confinement, lié au coronavirus, et l’arrêt des activités humaines dans les villes devraient avoir un impact limité sur la biodiversité.
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,
Previous Post

Parcoursup : plus que quelques heures pour saisir ses vœux

Next Post

Sahel : quatre soldats français de l’opération Barkhane contaminés par le coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *