« En laissant les entreprises licencier massivement, les Etats-Unis ont pris le risque de casser le lien entre salariés et employeurs »

Plusieurs millions de salariés américains renoncent à se faire embaucher, tandis que d’autres démissionnent à un rythme inédit. « Un ressort semble s’être cassé », explique dans sa chronique Stéphane Lauer, éditorialiste au « Monde ».
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.