Depuis son accession à l’OMC, la Chine n’est plus l’eldorado qu’elle était pour les entreprises étrangères

Si les entreprises étrangères reconnaissent que la Chine offre un environnement mieux régulé qu’il y a vingt ans, les privilèges accordés aux entreprises domestiques restent la norme, et le nationalisme inquiète.
Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.