« Pas de souci », histoire d’une expression dévoyée et fourre-tout

Utilisant fautivement le substantif « souci », cette tournure devenue tic de langage fait justement émerger l’idée qu’il pourrait y avoir un problème quant à la demande de l’interlocuteur, alors qu’elle vise plutôt à anticiper et à désamorcer une potentielle tension.
Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *